Diaporama

dimanche 17 mars 2013

L'Argent, le Pouvoir et le WWF





29/04/1961 : Fondation du WWF.

Présidents

18/03/1967 : Marée noire du Torrey Canyon dans la Manche. Le WWF décide de rester silencieux afin de ne pas faire fuir les donateurs industriels.

1971 : Création du Club des 1001 chargé de trouver des financements pour le WWF. On y retrouve (ou a retrouvé) des dirigeants de grandes compagnies pétrolières (BP), des compagnies minières (Rio Tinto, De Beers), des grands banquiers (Rothschild, Lazard, Rockefeller), des hommes d'Etat (le dictateur Mobutu, le Roi Juan Carlos, Prince Aga Khan, Robert Mc Namara, le Prince Henrik du Danemark), des industriels (Henri Ford II, Gianni Agnelli)...

1990 : Le WWF aurait préconisé de substituer la chasse au rhinocéros menacé d'extinction dès cette époque par la chasse aux antilopes saïga qui étaient encore nombreuses. En dix ans, la population d'antilopes saïga est tombée de plus d'un million à moins de 100 000 individus.

21/03/2000 : Signature d'un partenariat d'un montant de 1,1 million € annuel entre le WWF et le cimentier Lafarge.

24/04/2000 : Désaccord public du WWF concernant l'opposition de l'association PETA au programme de test sur les animaux nommé EPA. Début d'un conflit ouvert entre ces deux organisations.

2006 : Table Ronde sur le Soja Responsable co-fondée par WWF. Les industries agro-alimentaires y sont dument représentées dont notamment les sociétés Unilever et Monsanto, très contentes de pouvoir légitimer les ravages de la monoculture du soja en Amérique du Sud et l'utilisation des OGM.

22/06/2011 : Dans un documentaire de la chaîne allemande ARD, mise en cause des relations entre le WWF et des sociétés comme Monsanto (OGM) et Wilmar (Plantations de soja et d'huile de palme en Indonésie).

16/04/2012 : Scandale de la chasse à l'Eléphant à 30 000 € du Roi Juan Carlos en pleine crise financière.

04/05/2012 : Dans un documentaire de la chaîne française France 2, mise en cause du partenariat entre le WWF et le Crédit Agricole, en dépit du financement de la part de la banque de projets peu écologiques comme une plateforme pétrolière au Groenland, d'une centrale à charbon en Afrique du Sud, l’extraction de sables bitumineux au Canada, la construction de deux réacteurs nucléaires d’EPR dans une zone sismique en Inde…

21/07/2012 : Destitution du Roi Juan Carlos de la Présidence du WWF Espagne.

Le WWF en synthèse c'est :
  • Une efficacité contestée.
  • Un dépendance totale aux multinationales et aux aristocraties anglo-saxonnes.
  • Un projet implicite de greenwashing au service du Capital, et d’interventionnisme écologique au service du Mondialisme.

Pour approfondir le sujet : Qui a tué l'écologie ? de Fabrice Nicolino

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire